Tankwa Vue 2580 fois Posté le: 2014-11-05

Interview - "Je reste dans la mondialisation avec des textes vert-rouge-jaune"

'Je reste dans la mondialisation avec des textes vert-rouge-jaune'
L’artiste camerounais résidant aux USA depuis deux ans, nous a accordé cet entretien exclusif sur ses ambitions sur la scène urbaine de son pays. Il revient sur le contenu des productions Hip Hop en précisant les limites à ne pas franchir.

Quelle est l’actualité de l’artiste que tu es à quelques mois de la fin de l’année 2014 ?
Mon programme est un peu surchargé ces derniers moments. C’est pourquoi je ne garantis pas une scène avec le public camerounais cette année. Mais tout sera mis en place pour être davantage présent dès l’année 2015. Je ferais une descente solennelle au Cameroun pour communier avec ces fans qui se constituent progressivement autour de moi.

En attendant, est-ce que ce public doit se limiter à écouter des titres qui sortiront individuellement lors que d’autres attendent un album complet ?
Le marketing musical est en train de changer dans le monde. Au Cameroun, il faut s’adapter à cette mutation. Mon plan d’attaque va aboutir à un album de qualité dans les prochains mois. Actuellement, il est question pour moi de me faire connaitre du grand public par des singles de qualité. Je suis jeune et il faut que le public connaisse ce que je fais et qui est Tankwa. Dès que je leur offrirai l’album, ils diront voici du pur Tankwa. Je salue l’action des plateformes comme VRJMUSIC qui offrent à ce public jeune la possibilité de nous connaitre. Moi je reviendrai au Cameroun comme citoyen mais aussi comme un artiste international, cette finalité nécessite un travail de professionnel à moyen terme.
Tabkwa
Derrière cette stratégie marketing, se cache certainement une philosophie particulière. Dans les deux singles disponibles, tu fais référence à certaines icones comme le journaliste Alain Belibi, une voix d’or de la radio nationale camerounaise, mais aussi à la nouvelle génération des Lions Indomptables du Cameroun en gestation depuis l’épopée malheureuse du mondial brésilien de 2014. Quelle est la spécificité que tu veux apporter face à la concurrence sur le plan national, continental et mondial ?
Je suis un Camerounais et mon public principal se trouve au Cameroun même si pour le moment je réside aux USA. C’est pourquoi dans mon rap, vous trouverez toujours la réalité de ce pays que j’adore. La jeunesse que je représente a besoin d’un souffle nouveau à tous les plans afin de se propulser sur la scène internationale. Pour les puristes, ils constateront que mon beat sera toujours celui de la mondialisation avec un contenu vert-rouge-jaune dans mes textes. J’envisage des featuring avec des valeurs sures de notre rap comme Kapon qui n’est pas très connu du grand public mais qui a un talent que je respecte. Il y a aussi l’artiste 2nais qui est toujours entre deux avions Ghana-Cameroun-Nigéria. Je veux des artistes de valeurs même s’ils ne sont pas toujours connus du grand public. Ce sont des modèles que la jeunesse doit découvrir.

Quel est le regard que tu portes sur la scène du Hip Hop camerounaise. Il y a l’artiste Stanley Enow qui est sur la scène internationale. Tu parles d’un Cameroun positif et tu demandes aux jeunes de ne plus dormir sur leurs lauriers…
Je suis au parfum du quotidien de la scène urbaine camerounaise malgré que je réside ici aux USA depuis deux ans. Il y a d’ailleurs un réseau influent sur la toile qui se prononce sur les contours du Hip Hop du Mboa comme on dit généralement. Il faut dire que notre Hip Hop connait une montée en puissance parce que la nouvelle génération corrige les limites de nos ainés. Nous avons compris qu’il n’y a qu’un seul Hip Hop : il est américain sauf à dire qu’on peut créer un Bikutsi américain.
Le grand frère Stanley Enow réussit parce qu’il est dans le contexte américain avec un contenu 100% camerounais.
C’est ce qui me motive. Nous allons suivre cette voie, on n’a qu’à écouter mon titre « Restes là tu dors ». Nous allons relever ce pari de rester dans la terre du Hip Hop en mettant le contenu du Cameroun par des textes de qualité.

Justement dans ton single « Tu a Tankwa », tu dis que ta mère doit toujours séjourner dans un « 05 étoiles ». Que tes pupilles reflètent un billet de dollar, les germes caractéristiques des USA, la terre du Show Biz. Qui accompagne Tankwa dans ce voyage musical ?
Revenons à cette phrase où je dis j’ai le logo du dollar à la place de mes pupilles. On connait ce que le dollar signifie. Je veux vivre de mon art, de mon œuvre. L’Afrique compte sur moi, mes proches aussi. Donc, je me dois d’être au top. Car c’est dans un cinq étoiles que ma mère doit séjourner. C’est par le travail. J’ai une équipe de qualité Nix dastunnabeatz, mon beatmaker, et frère Gabonais. Il y a aussi Hervé da boss qui est Camerounais. C’est une autoproduction. Je dois croire en ce que je fais pour réussir, ça marche de plus en plus grâce à cette équipe de qualité qui m’entoure.
Tabkwa
Avant de nous quitter, qu’as-tu à dire à ton public sur tes projets immédiats ou futur ?
J’ai d’abord une pensée pour Marc Adam Fotso, votre key contact en France, de regretté mémoire. C’est grâce à lui que j’ai eu la chance d’être en contact avec la plate-forme VRJMUSIC. Concernant la scène urbaine, le moteur est véritablement en marche. Que la jeunesse se mette au travail, il faut des sacrifices. Moi, c’est par des astreintes sur tous les plans que monte une carrière qui ne tardera pas à produire des fruits. Des nouvelles productions sont en cours, que le public continue à écouter « Tu a Tankwa » et « Restes là tu dors ».

Propos recueillis par Pierre Le Grand




D'AUTRES ACTUS SUR Tankwa

TANKWA montre son ...
Tankwa
Vue 2k fois

LES MUSIQUES DE Tankwa

Le Vieux Ntong
Tankwa
Vue 13k fois
Tu a Tankwa?
Tankwa
Vue 5.8k fois
Reste la tu dors
Tankwa
Vue 5.1k fois
Allez Les Lions CAN ...
Tankwa
Vue 3.2k fois
And that's It ft. ...
Tankwa
Vue 2.5k fois
ML
Tankwa
Vue 2.3k fois
Eau Calme
Tankwa
Vue 2k fois

LES VIDEOS DE Tankwa

Reste la Tu Dors ...
Tankwa
Vue 3.6k fois
Reste la Tu Dors ...
Tankwa
Vue 2.6k fois